Les 10 communautés à Ambatofinandrahana a développé un plan de restauration pour sauver la forêt de Tapia

Classé dans : conservation, développement | 4

La superficie de foret de tapia de la commune d’Ambatofinandrahana se totalise en 7 610 ha et gérée par 10 communautés de base dans 10 fokontany ( Mahavanona, Vinany, Ambohimanandriana, Riandampona, Ambatomenaloha, Ambatoharanana, Ivary, Marovoalavo, Andrahalana, Andraikita). 83% de la couverture forestière dans la commune est représentée par la forêt de tapia.

Foret de tapia a Ambatofinandrahana
PC: Sitraka Raoelison/NT

En outre, Ambatofinandrahana est le premier producteur de cocons de soie sauvage, c’est un lieu d’approvisionnement de ces matières premières par les artisans tisserands dans tout Madagascar. Les villageois habituellement collectent et vendent des cocons. Ils ne procèdent pas encore à la transformation de la soie.

cocon Landibe
PC: Sitraka Raoelison/NT

L’atelier pour l’élaboration du plan de restauration de la forêt de Tapia a   Ambatofinandrahana et développement de la filière soie a été effectué la semaine dernière à Ambatofinandrahana. Cela dans le cadre du projet « Developping the wild silk sector to save Ambatofinandrahana’s Tapia forest », financé par Critical Ecosystem Partenersship Fund et en partenariat avec l’Université d’Antananarivo, département Entomologie et l’Union AMAFI Ambatofinandrahana. Les 45 représentants des 10 COBA a Ambatofinandrahana ont participé à cet atelier avec le représentant du DREED Amoron’i Mania et les autorités locales.

Travail de groupe des communautés de base
PC: Theo Andrianambinina/NT

Tous les COBA ont défini ensemble les activités de restauration et de protection de la forêt de tapia que chaque COBA doivent effectuer tel que la production de 6000 jeunes plants de tapia par an par COBA. Les date de collecte des cocons dans la forêt de tapia aussi ont été définies. La DREED a également mentionné que tous les permis d’exploitation dans la forêt de Tapia sont suspendus spécialement pour la coupe et la production de charbon.

Young tapia
PC:Sitraka Raoelison/NT

Il est important de savoir  que le Tapia ou “Uapaca bojeri”  et les vers a soie Landibe (Borocera cajani) sont des espèces endémiques de Madagascar.

4 Responses

  1. RAZANAMIHARISOA Jane Alice Laurette

    Bonjour, merci pour l’information à jour.

    Pourquoi ne pas augmenter la superficie Ala Tapia? .Est ce qu’il y a des associations pour la filière soie?

    Merci

    • communication

      Bonjour,
      Nous sommes actuellement focalisés sur la restauration mais cela n’est pas impossible aussi. Nous travaillons avec des associations des femmes tisserandes a Manandriana et pour l’année prochaine, des femmes a ambatofinandrahana seront formées en tissage et une nouvelle Maison de la Soie sera mise en place.
      Merci

  2. Jane Alice Laurette RAZANAMIHARISOA

    Bonjour,

    J’ai lu vos informations et j’ai 3 questions:
    -comment allez vous mettre en oeuvre ce plan de restauration élaboré par les 10 COBA d’Ambatofinandrahana?
    -pourquoi la soie issue du tapia n’est pas encore développé?
    -quelles activités aimeriez vous développer pour faire face au changement climatique concernant cette activité?
    Meilleures salutations,

    • communication

      Bonjour,
      Merci d’avoir visite notre page. Pour la restauration, nous travaillons avec les COBA sur toutes les etapes de reatauration c’est a-dire de la production des jeunes plants de tapia jusqu’à la transplantation et la maintenance. La soie issue tapia, ce n’est pas qu’il n’est développé mais il y a autant de obstacles dans la transformation. Sachant que Ambatofinandrahana est le premier fournisseur de cocon dans tout Madagascar mais vu la déforestation et l’insécurité, cela pose un problème concernant la collecte.
      Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *