Reverdissement de Madagascar : nécessite l’implication de tous.

Classé dans : conservation | 0

L’atelier d’échange et d’orientation dans le cadre du projet SAHALA « Protection de la forêt de tapia d’Ambatofinandrahana et le développement de la filière soie sauvage » a été effectué à Ambatofinandrahana  avec la participation du  governorat  d’Amoron’i Mania, la direction régionale de l’environnement et développement durable Amoron’i Mania, la direction régionale de l’industrie du commerce et Artisanat Amoron’i Mania,  les autorités locales et les membres des 10 communautés locales. Les étudiants-chercheurs l’Université d’Antananarivo travaillant sur le repeuplement de Landibe dans la forêt de tapia ont participé également à cet atelier.

L’objectif de cet atelier se focalise sur le bilan des activités menées par les communautés locales ainsi que  la stratégie à adopter afin d’améliorer la filière soie sauvage et la protection de la forêt de tapia avec l’implication des autorités compétentes

Le troisième jour a été consacré pour l’ouverture de la  campagne de restauration de la foret de Tapia d’Ambatofinandraha à Andrahalana avec les membres  des 10 communautés locales qui gèrent la foret de tapia. Des jeunes plants de tapia ont été mis en terre pour la restauration de la foret de  tapia et le développement de la filière soie sauvage qui sont étroitement liés. La restauration à Andrahalana est juste le début mais chaque communauté va réaliser la transplantation  dans leur foret respectif

Pendant cette journée que le directeur régional de l’environnement et développement durable Amoron’i Mania de a sensibilise les enfants de l’EPP Andrahalana l’importance de la foret de tapia et les Landibe. Ces enfants qui seront les leaders du futur

Merci a Critical Ecosystem Partnership Fund pour l’appui a ce projet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *